lundi, octobre 01, 2007

« Le Manitoba nomme un nouveau congé en l'honneur du métis Louis Riel »

Par Steve Lambert, LA PRESSE CANADIENNE

WINNIPEG - Il a été pendu il y a plus d'un siècle, mais le chef métis Louis Riel a été plus populaire que le rockeur Neil Young, des joueurs de hockey et les ours polaires dans un concours visant à baptiser un nouveau congé férié du mois de février au Manitoba.

Le "Jour Louis Riel" l'a remporté mardi aux dépens de plusieurs dizaines d'autres soumissions d'un comité d'étudiants mis sur pied par le gouvernement néo-démocrate pour choisir le meilleur nom pour le nouveau congé. Ce jour sera célébré chaque troisième lundi du mois de février, soit le même jour que le Jour de la famille en Alberta et en Saskatchewan.

"J'imagine qu'il représentait vraiment le Manitoba et que c'était quelque chose qui interpellait fortement plusieurs des écoles", a estimé Nicole Sadler, une étudiante en éducation de l'Université de Winnipeg qui faisait partie du comité.

"Nous avions vraiment l'impression que c'était un nom qui représentait le Manitoba."

Plusieurs écoles de la province avaient été invitées à proposer un nom pour le congé, un concours qui a produit des résultats éclectiques.

Certaines suggestions visaient des personnes célèbres. Le jour de Neil Young aurait rendu hommage à l'auteur-compositeur qui a aiguisé son talent musical dans les clubs de Winnipeg. La défenseur des droits des femmes Nellie McClung et l'ex-premier ministre Duff Roblin étaient aussi en nomination.

Une école a même proposé de célébrer le jour des Jets de Winnipeg, espérant ainsi honorer la mémoire de l'équipe de hockey professionnel qui a quitté la capitale provinciale il y a plus d'une décennie.

Plusieurs des propositions faisaient allusion au climat hivernal de la province, dont le jour de l'ours polaire et la "pause polaire". D'autres allaient droit au but - la journée "laissez vos parents souffler un peu" - ou étaient plus bureaucratiques - le jour du bien-être familial et des plaisirs de l'hiver.

L'ajout d'une journée de congé pour faire une pause entre le jour de l'An et Pâques est une idée qui semble gagner en popularité. Le premier ministre ontarien Dalton McGuinty a promis d'en instaurer une si son gouvernement libéral est réélu le 10 octobre.

La Fédération des métis du Manitoba était ravie du nom choisi.

"C'est normal que nous honorions un homme qui est le père du Manitoba et un des artisans de la Confédération", a estimé le président de la fédération, David Chartrand. "C'est, en quelque sorte, une correction qui est apportée aux livres d'histoire."

Louis Riel a négocié en 1870 l'adhésion du Manitoba à la Confédération. Il a été arrêté à la suite de la Rébellion du Nord-Ouest, en 1885, avant d'être jugé pour haute trahison puis pendu.

Son exécution a toujours été considérée comme une injustice par les métis et plusieurs francophones.»

1 commentaire:

karine a dit...

Bonjour Monsieur Bouchard!
Comment fait-on pour différencier un métis, d'un membre des Premières Nations et d'un allochtone (québécois)? J'aimerais votre définition pour chacun.
Karine