vendredi, septembre 21, 2007

Le texte intégral de l'adresse déposée par le Métis Richard Harvey, à la Commission Bouchard-Taylor

Messieurs les co-Présidents Bouchard et Taylor,
Je vous remercie de l’occasion que vous me donner de vous adresser la parole, à vous ainsi qu’à toutes les personnes du Québec que la question identitaire intéresse.

Mon nom est Richard Harvey et je vous adresse ce témoignage et ce questionnement en tant que Métis et Canadien français de la grande région du Saguenay- Lac St-Jean. Je voudrais souligner içi tout le respect que j’ai pour la présidence et pour l’objet de cette commission.

Cependant, Monsieur le co-président Bouchard, vous avez incidemment déclaré, dans le journal le Quotidien du premier novembre 2006, à propos des Métis et je cite : « J’ai de la misère avec leurs revendications », et un peu plus loin, vous avez prétendu qu’il n’y avait pas de communauté métisse historique au Saguenay-Lac St-Jean et je vous cite encore : « sinon on pourrait quasiment dire que la moitié de la population est Métis ».

Mon questionnement par rapport à vos propos est le suivant : comment peut-on espérer un traitement juste et équitable de cette commission que vous co-présidez, lorsqu’on est Métis canadiens-français et, de surcroît, originaire de cette région ?
En d’autres termes : comment le Québec et les Québécois peuvent-ils constituer un des peuples les plus accueillants et les plus accommodants de la planète lorsqu’il s’agit d’accueillir et d’accommoder les immigrants étrangers, ce qui est louable en soi nous en convenons tous, et être à la fois aussi discriminant et méprisant envers les peuples fondateurs de ce continent et de ce pays en particulier, les autochtones dont les Indiens, les Inuits, les Métis et les canadiens français notamment. Des peuples distinctifs qui sont, il est important de le souligner, à l’origine de la découverte, du peuplement et du développement des territoires qu’ils habitent encore, depuis des temps immémoriaux, envers et contre tout.

Vu sous cet angle et compte tenu des objectifs et de l’agenda de cette commission, il m’apparaît impératif que les québécois exigent de leurs représentants et de leurs gouvernements la mise en place de mesures exceptionnelles et prioritaires d’accommodements envers les communautés autochtones et particulièrement envers le peuple Métis du Québec qui, à l’instar des canadiens français aujourd’hui, fait face à l’aliénation et à la négation ,dans un espace qui lui appartient aussi de plein droit comme peuple autochtone du Canada et du Québec.

Enfin pour le peuple québécois monsieur le co-président, cette reconnaissance des Métis et des autochtones comme peuples fondateurs ne constituerait-elle pas aux yeux de tous, une reconnaissance de sa propre existence ? Une reconnaissance de l’essentiel de lui-même, de ses sources, de son parcours historique, de son originalité, et de la légitimité de son devenir. Un peuple enfin et résolument ouvert sur le monde à jamais. Un Vrai Pays du Nouveau Monde.

Merci.

Richard Harvey
L'Ascension (Lac-Saint-Jean)
20 septembre 2007

10 commentaires:

Esther Gravel a dit...

Comme il dit vrai! C'est plein de gros bon sens...

On ne respecte pas nos propres peuples fondateurs et on méprise nos propres communautés autochtones...
Je pense que ces bonshommes sont des snobs, des êtres complexés, qui se sont coltinés à la mentalité de ..."ce qui vient d'ailleurs est meilleur et plus digne de respect que ce qui se fait ici ou qui vient d'ici". Ensuite ils refusent de reconnaître que les métis et les canadiens-français sont des communautés autochtones. Bien sûr il y a des métis comme moi qui ne savent pas qui sont leurs ancêtres amérindiens, mais pour ceux qui ont reçu le cadeau de savoir qui sont ces ancêtres et en ont hérité des us et coutumes, des valeurs, des objets, bref tout ce qui composent un héritage culturel et parfois même une langue, je trouve que cette Commission et ses commissionnaires leur crachent dessus, i.e. crachent sur les Métis et crachent aussi sur les Canadiens-français qui sont aussi d'authentiques autochtones. Il me semble que si l'on veut se montrer accueillant, il faut commencer par se respecter soi-même.

j'ai dit.

Esther Gravel

Esther Gravel a dit...

oups! j'ai fait une faute de français :-) "tout ce qui compose" ne prend pas de "nt"
mais je maintiens que M. Harvey a dit la vérité et que souvent la vérité est rejetée pour des raisons d'orgueil d'abord et avant tout et surtout avant les raisons économiques. Y'en a comme ça qui n'ont pas de "reculons" sur leur transmission. Ils préfèrent tourner en rond...

Anonyme a dit...

Bonsoir
Bravo! je suis tout à fait d'accord
avec Mrs Harvey,à un détail près.
Je ne désire pas d'acommodements que l'ont daignerait me consentir
tel une personne immigrante venu
d'ailleur même si nous Autochtones
Métis-Indiens-Inuits avons de serieux besoins à combler.

Se que je veut c'est mes droits qui découle de mon territoire et de mes Ancêtres.Nous sommes un
peuple et une Nation non une
accommodement et j'irais jusqu'a
dire dans une certaine mesure que
cette commission ne nous regarde pas car nous ne sommes pas immigrant mais bien un des peuples
aborigène de se continent et pour
ce qui est des acommodements je crois qu'ont a assez donner depuis 400ans.
Cela dit je félicite le courage de Mrs Harvey et en même temps je me dit que nous tous autochtones devriont faire attention que cette commission n'en profite pas pour nous tirer le tapis sous les pieds pour nous
enrouler à travers les acommodements dit résonnable...
pour être immigrant sur la Terre de nos Ancêtres.

Merci
un Métis.

Marie Mance Vallée a dit...

Tout ce débat sur les accomodements raisonnables est faux, c'est une invention pour mieux nous entortiller. C'est une pure création des tenants de la disparition des Canadiens français et des Métis. Les accomodements raisonnables ne sont qu'un prétexte pour définir une nouvelle nation.

Pourquoi devons-nous subir pareil outrage puisque nous savons qui nous sommes, que nous avons déjà une identité, une langue, une culture et une Histoire?

De quel droit des étrangers sont- ils autorisés à nous définir comme si nous ne le savions pas.

Cette affaire est impardonnable!

Communauté Métis D'Akwesasne inc. a dit...

De très beaux maux Monsieur...MAIS...!!!...

Comprenez, que c'est devant et seulement les tribunaux que vous obtiendrez justice.

En Chambre Civile...!!!...vous y serez toujours pour les 10 prochainnes années aux coûts de plusieurs milliers de dollards.

En Chambre Crminelle(Chasse-Pêche & Troc)...!!!...vous y serez entendu dans les premiers 3 mois aux coûts de sa Majesté la Reine

Communauté Métis D'Akwesasne inc. a dit...

<<< En Chambre Crminelle(Chasse-Pêche & Troc)...!!!...vous y serez entendu dans les premiers 3 mois aux coûts de sa Majesté la Reine >>>

Armand Émond
Communauté Métis D'Akwesasne
akwesasne@videotron.ca

Russel-A. Bouchard a dit...

C'est triste à dire, mais vous avez raison.

Russel-A.

Anonyme a dit...

Je suis parti de la suisse en 1957 comme émigrant au canada. Je ne m'attendait pas des accommodation personnelles mais surtout la liberté de vivre dans un pays ou on peut profiter de la nature et le libre parole sans se faire dicté son mode de vie. Si je suis encore ici après 50 ans par ce que j'ai accepter les lois de se pays formidable et libre. Si un émigrant ne veut pas suivre nos lois il a le loisir de retourner chez lui. On ne peut avoir le meilleur des 2 pays ensemble.

Anonyme a dit...

Bonsoir
C'est vrai Mrs Emond vous avez raison,oui de très beaux mots comme
vous dite.
Mais ne serait-il pas temps que
toute les communautées Métis de la province de québec s'unissent une
fois pour de bon pour former une
grande NATION DE TOUT LES MÉTIS AU QUÉBEC,de faire front commun et
de se donner les résources nécessaire devant les tribunaux,débattre de nos causes un commun comme une grande Nation
Métis.
L'union ne fait-elle pas la force?
Nous sommes tous Autochtones,Métis
pourquoi ne pas tous travailler ensemble pour le Grand Peuple que nous sommes à la grandeur du Québec.
Je ne reproche rien à toutes Ces
personnes qui se dévoue corps et âme à leurs communautées et à la cause Métis se que je dit c'est que cette commission devrait raisonner comme une sonnette
d'alarme.
Pour moi Métis ce qui est triste
c'est que nous sommes tous frères et soeurs et que nous devrions Etre une grande NATION.

Je parlait avec mon coeur
"Pour toi Roland qui est parti"
Welalin!
Merci,un Métis.

Anonyme a dit...

有什么 有什么网址 有什么新闻 有什么博客 有什么论文 有什么图片 有什么音乐 有什么搜商 有什么帖客 天气预报 有什么