vendredi, septembre 21, 2007

Le Métis Richard Harvey dénonce les préjugés anti-métis et anti-canadiens-français de Gérard Bouchard

Le coprésident de la Commission sur les Accommodements, Gérard Bouchard, a été sévèrement pris à partie, lors de son passage à Saguenay (jeudi, 20 septembre), par un Métis de L'Ascension (Lac-Saint-Jean) qui lui a vivement reproché ses préjugés anti-autochtones, anti-métis et anti-canadiens français. Richard Harvey, rapporte le journaliste de la Maison de La Presse, Louis Tremblay, a vivement reproché au co-président Bouchard de ne pas avoir l'intégrité professionnelle requise pour assumer cette responsabilité.

***

JONQUIÈRE, Le Quotidien (LT) — « En fait, écrit le journaliste Tremblay dans Le Quotidien du 21 septembre, Richard Harvey questionne tout ce processus qui donne beaucoup de place aux nouveaux arrivants alors que les Métis du Québec n'ont toujours pas obtenu de reconnaissance politique et légale. Sur ce point, il a référé à des déclarations du coprésident sur toute la question de la reconnaissance des communautés métisses au sens du jugement Powley.

Dans une entrevue accordée au Quotidien, Gérard Bouchard avait fait état de critères fixés par la Cour suprême du Canada pour reconnaître à une communauté et à ses membres le tatut de Métis. Avec l'analyse des données ethnoculturelles du Québec, le sociologue et historien en arrivait à la conclusion que les personnes qui réclamaient ce statut ne répondaient pas à ces critères bien spécifiques.

« Mon questionnement par rapport à vos propos est le suivant : comment peut-on espérer un traitement juste et équitable de cette commission que vous coprésidez lorsqu'on est Métis, Canadiens français, et de surcroît originaire de cette région ? »

« Devant cette situation, et compte tenu des objectifs et de l'agenda de cette commission, il m'apparaît impératif que les Québécois exigent de leurs représentants et de leurs gouvernements la mise en place de mesures exceptionnelles et prioritaires d'accommodements envers les communautés autochtones et plus spécifiquement le peuple Métis

La charge de Richard Harvey est tombée à l'eau quand le coprésident l'a remercié de sa présentation sans même tenter de rectifier les faits. »


***

Devant un tel mépris manifesté par un co-président qui aurait dû accueillir avec beaucoup d'ouverture cette déclaration pourtant effectuée selon les règles de ce débat public, les Métis du Québec et les Canadiens français sont en droit de demander au gouvernement Charest d'exiger, sans délai, une réponse claire du coprésident Bouchard. Cela fait et obtenu, dans un souci de justice et d'équité, il faut également que le coprésident nous assure que cette intervention sera commentée et textuellement citée dans le rapport à venir. À défaut d'obtenir ce minimum requis, nous demandons au premier ministre Charest de démettre ce co-président de ses tâches et de lui demander de quitter le parquet de la Commission.

Aux lecteurs de réagir...

Russel Bouchard

4 commentaires:

Danielle Robineau a dit...

Je suis derrière M. Harvey à 100%.

Nous avons toutes les misères du monde à faire respecter nos droits, nous , qui sommes DE CE pays , DE CE territoire depuis des milliers d'années avant l'arrivée des Européens. Il est innaceptable et discriminatoire que des traitements de faveurs soient fait à des immmigrants alors qu'on nous tasse du revers de la main.

Marie Mance Vallée a dit...

Il est inquiétant de constater que les coprésidents de la commission, pour l'un, Charles Taylor qui a fait paraître sur le site connu et reconnu internationalement : http://www.project-syndicate.org/commentary/taylor4/French un texte où il donne son opinion sur le multiculturalisme et le voile et ce, en pleine commission. Pourtant, n'est-il pas en clinique? Par respect pour la commission et les Québécois, il aurait dû avoir la décence de se taire.

Et pour l'autre, Gérard Bouchard, quelle mouche l'a piqué lorsqu'il a évacué «manu militari» M. Régis Simard lorsque la commission s'est présentée à Sept-Iles. Pourtant, il ne me semble pas que ce M. Simard ait tenu des propos racistes comme l'a laissé entendre G. Bouchard qui refuse à mon avis de laisser la parole aux Canadiens français.

Et je vois que M. Harvey, Métis, a subi à peu près le même sort.

Concluons que la parole est accordée aux immigrants et à ceux dont l'opinion plaît à G. Bouchard. Les travaux sont orientés. Jean Charest savait ce qu'il faisait en nommant ces deux commissaires.

Je demande donc aux autorités de relever de leur fonction M. Gérard Bouchard et M. Charles Taylor puisqu'ils orientent et influencent les travaux de la commission. Que ces intellectuels dits parfois humanistes n'en sont pas. C'est de la fausse représentation. Les dés sont pipés.

D'ailleurs, M. Bouchard s'est dit hier fier d'être Saguenéen. Je comprends qu'il s'était fait accompagner par sa cour habituelle. La cour du roi Pétaud.

Danielle Robineau a dit...

voici les interventions que j'ai fais à titre personnel sur

http://espace.canoe.ca/Accommodements/blog/view/35581

Message 1:
Je suis de l'avis de Lionc: Les demandes d'accomodements religieux sont irrecevables

Ces gens sont venus chez-nous, cous les avons accueilli chez-nous. Nous les avons respecté. Ils vivent ici une vie de liberté qu'ils n'auraient jamais jamais même imaginer vivre dans leur pays...ils ont accepté de vivre ici en prêtant serment à la Reine d'Angleterre, bien, qu'ils vivent selon les règles et les lois de leur terre d'accueil.

Je voudrais bien voir si je m'en vais dans une pays musulman et je demande des accomodements!!... Ça serait pas long que je me ferais reconduire à lAéroport et on me dirais de retourner chez-moi si je ne suis pas contente.

je suis Métisse. J'ai une pratique "religieuse" de nature
autochtone. Les rituels de purification , les Sweat Lodge en font parti. Je vais demandé aussi qu'on m'accomode moi aussi dans ce cas. Je veux avoir le droit de pratiquer mes rituels à tous les soltices et aux équinox, je veux chasser et pêcher en mon temps, ça fait parti de ma culture et de ma religion. Nous verrons bien si le gouvernement va nous ACCOMODER, NOUS LES PREMIÈRES NATIONS!!!

Nous sommes les descendants des premiers habitants de ce continent. Nous avons grand peine à faire respecter nos droits les plus fondamentaux en tant qu'autochtones et il nous faudrait ENCORE céder du terrain !!! Désolée , j'ai assez donner.

Je crois que le Canada est un pays trop accomodant déjà pour les immigrants; Il est plus facile pour un immigrants que pour un autochtone de recevoir de l'aide. C'est abérant.

Je ne suis pas raciste, loin de là. Mais qu'on ne vienne pas essayer de faire la loi dans ma cours !!!
--------------------------
message 2:

Pour revenir avec l'IDENTITÉ QUÉBÉCOISE ET CONSERVATION DE NOTRE PATRIMOINE .

J'ai l'impression de voir l'Histoire se déroulée à nouveau sous notre nez.

Lorsque nos ancêtres européens sont arrivés sur ce continent, le métissage a commencé .Puis on connait la suite, de plus en plus de colons blancs sont venus. Les inndiens les ont accueillis au début, mais ils se sont très vite rendu comte que les blancs prenaient de plus en plus de place ; empiétaient sur leurs terres etc etc...

Tout ça a fini par la mise sur pieds du système des "réserves" en 1850. Certains de nos frères ont accepté d'être "parker" entre 4 piquets. Aujourd'hui si vous jetez un oeil objectif sur ce qui se passe sur les réserves vous allez constaté que c'est loin d'être le Pérou, que les autochtones se débatent comme des diables dans l'eau bénite pour garder leur culture vivante ( bien qu'elle ne soit plus que l'ombre de la curlture), la plupart de autochtones ne sont plus capables d'entretenir une conversation dans leur propre langue (mis à part quelques personnes âgées).

Nous Auochtones , qui étions la population MAJORITAIRE sur ce continent il y a à peine 400 ans , sommes aujourd'hui en voie de disparition.

Qu'en sera-t-il des Québécois de souche dans une centaine d'année ? Serez-vous comme nous , parker sur des terrains réservés à votre usage (des réserves) vos enfants et vos petits-enfants parlerons-t-ils encore le français ? ou l'anglais ? Q'en sera-t-il de votre culture , les québécois de souche ?
--------------------------------

Anonyme a dit...

bonjour,

Je suis autochtone et je trouve que
même si les propos ci-haut mentionner reflète une grosse par de la véritée,je croit qu'ont faits le jeux des gouvernements en
s'intégrant dans cette commission
qui je vous le rappel vise les
immigants.
Nous devrions plutot tenir notre propre commission en tant qu'Aborigène de ce pay et rappeler
à ce gouvernement que la pratique
de nos use et coutumes son protèger
par leurs chartes et c'est à nous
de nous d'agir en conséquance et leurs montrer que les accommodements ne s'applique pas à
nous et nos Droits.